Parmi mes présents il y a  des paniers gourmands....Je sais que c'est un cadeau fort attendu par certains destinataires. Je prépare des sucres parfumés de vanille, de zestes d'agrumes ou encore d'épices pour la réalisation de vins chauds. Il y a des chutneys, des douceurs (petites meringues, florentins, truffes et pâtes de fruits...) et cette année, la confiture de Noël. C'est une année à coings. Bien que j'en ai donnés il y en a plus que de raison. J'aime particulièrement ce fruit, son odeur, son aspect dodu, velouté au départ et si luisant une fois nettoyé.....Alors avant tout, je commence par le "croquer"

coing_2

images_ancien_ordi_1139

Bien sur je cuisine  gelées,  pâtes à tartiner et celles de fruits ainsi que des quartiers simplement rôtis que je congèle ensuite. 'Ils accompagneront avec bonheur, l'hiver, un bon tajine ou une volaille au four. Ils nous permettront aussi quelques croustillantes et fondantes tourtes aux coings servies accompagnées de crème en guise de dessert ou pour  garnir nos assiettes à l'heure du thé.

derni_res_r_coltes_et_fleurs_011

Pour faire ma confiture je commence par couper mes coings en quatre et leur ôter le coeur. Je place les quartiers de coings dans mon faitout. je place une étamine sur laquelle j'installe tous les trognons et je recouvre d'eau. Je fais bouillir à feu modéré jusqu'à ce que les coings soient non seulement tendres mais qu'ils aient pris une jolie teinte saumonée. Je retire l'étamine que je place, avec son contenu, dans une première passoire à égoutter puis, les quartiers dans une seconde et ce toute une nuit. Le lendemain je mesure mon jus, y adjoint celui écoulé des trognons  ainsi que 650 gr de sucre par litre. Je cuits cette préparation comme pour une gelée avec du gingembre râpé, des étoiles de badiane, des clous de girofle, et deux ou trois bâtons de cannelle.

pr_paratifs_017

Pendant ce temps, je découpe en dès, du gingembre et de l'angélique confits, des pruneaux, des dates, des figues sèches, des poires (sèches ou fraîches...je préfère prendre les fraîches à cuire du verger). En général je compte une centaine de grammes au moins par fruits (mais je fais beaucoup les "choses" à l'intuition, l'apparence)...Je remts à cuire à petits bouillons pendant une dizaine de minutes. Cinq minutes avant la fin j'incorpore des amandes effilées, des noix concassées et si possible des noisettes.

pr_paratifs_023

Enfin je remplis mes pots à ras bord, les couvre immédiatement  et les retourne leurs assurant ainsi une bonne conservation. Il ne me reste plus qu'à imprimer de jolies étiquettes et faire, je l'espère, des heureux.

pr_paratifs_019